header thumbnail
9 May 2017 à 15:59

Mai, mois de la parole et de l’audition

blog-icon.png
Marie-Josée Paul
Dans: Nouvelles

Une question de prévention et d’intervention

Nous communiquons avec le monde qui nous entoure grâce à nos sens. Nous les utilisons pour apprendre, nous exprimer, travailler et pour établir des relations. Les troubles auditifs peuvent donc avoir des conséquences importantes sur notre bien-être physique, émotionnel, social et professionnel. Peu importe l’âge, plus tôt un trouble est identifié, meilleures sont les chances d’amélioration et de rétablissement.

 

Les tout-petits

C’est entre autres à travers le mécanisme de l’audition que l’enfant apprend ses habiletés de base pour grandir et se développer. Par exemple, l’ouïe est essentielle à l’apprentissage du langage, à la réussite scolaire et à la création de liens sociaux. Selon l’OMS, 32 millions d’enfants souffrent de déficience auditive, et environ 3 à 5 bébés sur 1000 naissent affectés d’une perte auditive. Non diagnostiquée et non traitée, elle peut mener à des troubles de langage, de rendement scolaire, d’intégration sociale et de développement émotionnel. La manière la plus efficace de minimiser l’impact d’une perte auditive sur la vie d’un enfant est de faire appel au dépistage et l’intervention précoces.

 

Chez les 40-55 ans

Bien que vous soyez actif, en bonne santé et toujours sur le marché du travail, il est possible qu’un déclin de l’acuité auditive commence à se pointer. La grande majorité des gens n’hésitent pas à chausser une paire de lunettes pour corriger leur vision mais plusieurs ont du mal à envisager un appareil auditif. En effet, environ 80 % des personnes touchées par une perte d’audition ne sont pas traitées. Pourtant, les avantages sont nombreux et ont un impact important sur la qualité de vie. D’ailleurs, une étude comparative a démontré que les personnes vivant avec une perte auditive non traitée étaient 36 % plus susceptibles de souffrir de dépression.

 

La presbyacousie 

La presbyacousie est une diminution progressive de l’acuité auditive due au vieillissement. Elle se manifeste généralement vers 60 ans. Ce phénomène naturel et irréversible résulte de la dégénérescence des cellules de l’oreille. La perte auditive augmente de façon marquée après l’âge de 40 ans pour atteindre 65 % des 70 à 79 ans. Les effets néfastes de la perte auditive sur la qualité de vie des personnes atteintes sont de plus en plus reconnus: isolement grandissant, abandon des activités, solitude, etc. Un diagnostic précoce et le port d’aides auditives contribuent à préserver une meilleure compréhension de la parole et à améliorer significativement la qualité de vie des personnes aux prises avec un problème auditif.

 

Des solutions personnalisées

Les audioprothésistes des cliniques auditives Marie-Josée Paul prendront le temps de vous écouter, de bien comprendre votre situation et d’évaluer tous les inconvénients liés à votre perte auditive. Ils vous proposeront plusieurs solutions qui vous permettront de pallier efficacement votre surdité et vous accompagneront dans toutes vos démarches. Parce qu’il faut briser le silence qui se crée autour de vous afin que vous puissiez enfin retrouver qualité de vie et bien-être.