header thumbnail
13 July 2017 à 13:50

Téléphones intelligents, une menace pour l’audition?

blog-icon.png
Marie-Josée Paul
Dans: Prévention

Il y a une quinzaine d’années, l’utilisation du cellulaire se limitait principalement à… téléphoner. Il est aujourd’hui un véritable prolongement de nous-mêmes, et ce dès l’âge d’environ 12 ans. Dangereux pour nos oreilles? Certains experts craignent que oui.

 

Selon une étude présentée par l’Académie américaine d’oto-rhino-laryngologie et des Chirurgiens de la tête et du cou, l’utilisation à long terme d’un téléphone portable peut endommager l’oreille interne et mener à la perte d’audition des hautes fréquences. Cette dernière est caractérisée par la perte de capacité d’entendre certaines consonnes, telles que s, f, t et z.

 

Une exposition intensive

Le problème, c’est que le téléphone intelligent est devenu un outil de communication quotidien. L’objet fétiche des jeunes sert à écouter de la musique, regarder des vidéos, téléphoner, etc. Un mélange explosif selon l’Association Journée Nationale de l’Audition Québec, car notre système auditif n’est pas en mesure de tolérer une telle sollicitation ni dans l’intensité ni dans la durée. En d’autres mots, il ne s’est pas encore adapté à nos nouvelles pratiques sonores.

 

Des dégâts insidieux

Fatigue auditive, perte d’audition précoce, hyperacousie, acouphènes comptent parmi les dommages irréversibles qui peuvent survenir. Les symptômes à surveiller? Une chaleur à l’oreille, une mauvaise audition et l’apparition d’acouphènes. Si vous détectez un de ces signes, consultez sans tarder pour dresser l’état de votre santé auditive ainsi que celle de vos enfants et adolescents.